Public Release: 

Plurielles Francophonies

De Gruyter Open

IMAGE

IMAGE: This is the cover. view more 

Credit: De Gruyter

Depuis son apparition en 1880 sous la plume du géographe Onésime Reclus, l'histoire du mot francophonie a été riche de controverses. Aux sens linguistique, géographique, culturel, mais surtout institutionnel et politique, le terme est souvent associé au (néo)colonialisme français, à un certain eurocentrisme, voire ramené à un symptôme du rayonnement culturel en déclin de la France.

Pour les linguistes cependant, cette communauté linguistique de près de 274 millions de locuteurs (OIF 2014) répartis sur les cinq continents ne laisse pas de constituer un objet d'étude fascinant. Cela vaut pour Ursula Reutner - titulaire de la Chaire de Langues et Cultures Romanes de l'Université de Passau (Allemagne) - qui publie cet automne chez De Gruyter un audacieux Manuel des francophonies. Spécialiste des phénomènes de plurilinguisme et des questions de politique et planification linguistiques qui y sont associés, la chercheuse place les notions de norme, de normalisation et de normativité au cœur de son travail.

Comme le titre du Manuel l'indique, le terme de francophonie y est résolument mis au pluriel, et utilisé dans une acception avant tout géographique neutre. L'ouvrage se consacre ainsi à l'étude de 29 francophonies choisies au sein des espaces européen, américain, africain, asiatique et « insulaire » (ce dernier incluant les aires caribéenne, indienne, et pacifique). En parfaite cohérence avec cette démarche, mais de façon assez peu commune pour être mentionnée, la France y figure non comme « prototype des francophonies », mais bien au même titre qu'elles - avec les caractéristiques et dynamiques propres à ses différentes régions.

Cette opération de dé-hiérarchisation des francophonies sert par ailleurs l'ambition typologique de l'ouvrage. Forte de 35 collaborateurs et collaboratrices issu-e-s de 12 pays ou régions francophones, l'équipe d'Ursula Reutner a mené un effort de systématisation sans précédent afin de documenter, pour chaque francophonie étudiée, cinq aspects clés : la situation démolinguistique de l'aire en question, son histoire, ses paramètres d'aménagement linguistique externe, les caractéristiques phonétiques, morphosyntaxiques et lexicales du français qui y est parlé, ainsi que les mesures d'aménagement interne qui le concernent. C'est ainsi une « typologie pluridimensionnelle des francophonies » qui voit le jour, véritable mine d'information pour les spécialistes de linguistique française, variationnelle ou comparative, mais aussi pour les professeurs de FLE, ou encore les chercheurs et décideurs en aménagement linguistique.

###

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.